<
>

La maladie d'amour

Michel Sardou

Elle court, elle court,
La maladie d'amour,
Dans le coeur des enfants
De sept à soixante dix-sept ans.

Elle chante, elle chante,
La rivière insolente,
Qui unit dans son lit
Les cheveux blonds, les cheveux gris.

Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde.
Elle fait parfois souffrir, tout le long d'une vie.
Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre.
Mais le plus douleureux, c'est quand on en guérit.

Elle court, elle court,
La maladie d'amour,
Dans le coeur des enfants
De sept à soixante dix-sept ans.

Elle chante, elle chante,
La rivière insolente,
Qui unit dans son lit
Les cheveux blonds, les cheveux gris.

Elle surprend l'écolière sur le banc d'une classe,
Par le charme innocent d'un professeur d'anglais.
Elle foudroie dans la rue cet inconnu qui passe,
Et qui n'oubliera plus ce parfum qui volait.

Elle court, elle court,
La maladie d'amour,
Dans le coeur des enfants
De sept à soixante dix-sept ans.

Elle chante, elle chante,
La rivière insolente,
Qui unit dans son lit
Les cheveux blonds, les cheveux gris.

Elle court, elle court,
La maladie d'amour,
Dans le coeur des enfants
De sept à soixante dix-sept ans.

Elle chante, elle chante,
La rivière insolente,
Qui unit dans son lit
Les cheveux blonds, les cheveux gris.

Elle fait chanter les hommes et s'agrandir le monde.
Elle fait parfois souffrir, tout le long d'une vie.

Paroles: Michel Sardou et Yves Dessca
Musique: Jacques Revaux
Prix Bruno Coquatrix
 
YouTube: La maladie d'amour, (live).

Home :: Poetry :: Poèmes Français (9) :: La maladie d'amour

Loading Google Search Box... (if JavaScript is enabled)