<
>

Rompre, c'est mourir un peu

Abderrahman Hajji

Mourir sous les griffes d'une bête féroce
Vaut mieux de Zemzami qu'une rupture atroce.
Vider le poison du verre de la rupture
Est pour un coeur meurtri une amère mixture.

Affronter son amour sans s'armer de patience
C'est ne rien faire pour éviter la défiance.
Celui qui a porté un fatal coup au coeur

Maintient les amants en vie, quitte à leur stupeur.
Le goût de ses lèvres suaves les dispense
D'aller chercher Zemzem au débit fort intense.

French translation Raouf Hajji.

Home :: Poetry :: Poèmes Français (8) :: Rompre, c'est mourir un peu

Loading Google Search Box... (if JavaScript is enabled)