<
>

Nostalgie

Abderrahman Hajji

Quand de mes souvenirs les larmes se déversent
Rivalisant avec les plus fortes averses,
Je les cueille goutte à goutte telles des perles fines
Pour sertir ces vers qu'à tout vent je te destine.

Je brûle dans mes entrailles d'un nostalgique désir.
Oh! que c'est triste un coeur condamné à souffrir,
Un coeur éreinté, trépignant de chagrin,
Saisi par l'impatience et par l'angoisse étreint.

Je ne me plains pourtant guère des caprices du sort.
Pourquoi donc, pour si peu, ai-je tant de remords?
Mais, que dis-je? C'est une grande épreuve que j'endure
D'être envers ma patrie coupable de parjure.

La nuit, des idées noires prennent mon esprit d'assaut.
Quand je les crois parties, elles reviennent en sursaut.
Que la désolation de tous côtés m'entoure
Et plonge dans mon sein ses griffes de vautour.

Si elle persiste, je subirai un grand dommage
J'y laisserai ma vie pour un dernier voyage.
Plût à Dieu que la mort vient à bout de mes peines
Et change en repos éternel mes courses vaines.

"Loin des yeux, loin du coeur" semblent dire mes amis,
Sans savoir que j'ai dû partir en fils soumis
Qui, dans la nostalgie, étouffe ses soupirs
Et, dans la solitude, souffre le vrai martyr.

Si j'avais su ce que j'allais endurer
Dans ce périple où je me suis aventuré,
Jamais je n'aurais quitté amis et confrères,
Ni bougé d'un pouce de leur cercle littéraire.

Nostalgie (Un fragment). Poèmes Londonniens.
Poème en arabe par Abderrahman Hajji, 1928.
Traduction française: Raouf Hajji, 2007.

Home :: Poetry :: Poèmes Français (7) :: Nostalgie

Loading Google Search Box... (if JavaScript is enabled)