<
>

Une manière d'aimer

Robert Browning

Pendant tout juin, j'ai formé des bouquets de roses.
A présent, j'en détache les pétales, rose après rose,
Et les éparpille là où Pauline passe.

Elle ne leur prêtera guère attention, hélas!
Qu'elles demeurent où elles sont. A supposer qu'elles meurent,
Elles auront au moins capté l'oeil de l'âme soeur.

Que n'ai-je pas lutté, et ce pendant des mois,
Pour adapter au luth ces indomptables doigts!
Ce jour, je m'aventure à dire ce que je sais.

Elle ne veut pas écouter ma musique? Qui sait!
Cassons-en les cordes, plions-en les ailes.
Pauline aurait voulu me voir chanter pour elle.

Tout au long de ma vie, j'ai appris à aimer.
A cette heure, mon suprême art est d'exprimer
Et prouver ma passion - Est-ce le ciel ou l'enfer?

Elle ne voudra pas m'offrir le ciel? Oh! Que faire?
Perd qui peut. Pour ma part, je pourrai toujours dire:
Ceux qui méritent le ciel, fasse Dieu de les bénir!

One Way Of Love.
French translation by Raouf Hajji.

Home :: Poetry :: Poèmes Français (5) :: Une manière d'aimer

Loading Google Search Box... (if JavaScript is enabled)